KAFRIKA BASENJI
ÉLEVAGE FAMILIAL
Page d'accueilAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 
Vign_DSC_3539

CARACTÉRISTIQUES DU BASENJI

Le Basenji est un chien compact de construction légère. Il a une fine ossature et est élégant, un peu comme le cheval. Il est haut sur pattes par rapport à sa longueur. Le standard de la race mesure de 16" à 17" du sol aux épaules pour les femelles (40 cm) et de 17" à 18" pour les mâles (43 cm). Il y a 4 types de couleurs : rouge et blanc (la plus commune), le tricolore (noir, feu, blanc), le noir et blanc et le bringé.

Tous les Basenjis ont le front plissé et doivent avoir du blanc sur les pieds, sur la poitrine et au bout de leur queue. Ils ont aussi des oreilles très droites et leurs yeux sont en forme d'amande, disposés obliquement. Leur poil est très court; il mue, mais très peu. Le Basenji n'a pas cette "odeur de chien". Sa queue est attachée haut et s’enroule en boucle simple ou double au-dessus de la colonne vertébrale. La femelle adulte pèse généralement autour de 20 lbs et le mâle 25 lbs.

C’est un chien hors du commun, avec une attitude mélangée entre le chien et le chat. Le Basenji n'aboie pas, mais il n'est pas pour autant muet. Son cri est…   comment dire ? Particulier. Il se compare à un gloussement ou à des vocalises de chanteurs tyroliens. Il peut gémir, crier et même "iodler ", un son associé à la joie. Il sait se montrer à la fois intelligent, actif et indépendant, mais aussi très affectueux. Si ce n'est pas son moment, vous pouvez essayer de l'appeler, mais il vous regardera avec un drôle d'air sans bouger et parfois il vous ignorera totalement. Le Basenji est très curieux et se montre un compagnon charmant et vivant. Il est gentil, mais sans être trop démonstratif comme beaucoup d'autres races. Il peut se montrer distant face aux étrangers selon votre approche, mais aime bien satisfaire sa curiosité avant de les accepter. Il adore les enfants, jouer avec eux, prendre part à leurs activités et les suivre partout comme un petit chien de poche. Ils ont souvent une belle complicité.

Le Basenji aime bien savoir ce que vous mangez. Il sera prêt à tout pour parvenir à ses fins. Ce chien est si intelligent qu’il trouvera un moyen d’atteindre la nourriture. La minute où vous aurez le dos tourné et ce, peu importe la hauteur où elle se trouve, il l’atteindra, croyez-moi !! Je vous suggère donc d’avoir une poubelle encastrée… Il déteste l'odeur du tabac et montrera ses dents lorsqu'il la sentira. Assez drôle à voir !!

Il n'obéit pas aveuglément, comme le font certains autres chiens. Notre patience est souvent mise à l'épreuve, surtout durant sa première année de vie, voire même jusqu’à l’âge de deux ans. Le Basenji peut être entraîné pour l'obéissance, mais il ne faut pas vous attendre à des résultats instantanés.

Le Basenji a besoin de compagnie et supporte mal la solitude. S’il est seul trop longtemps, il peut être destructeur. Il n'est pas recommandé aux gens qui ne sont jamais à la maison. Je sais que tout le monde doit travailler et c'est tout à fait normal, mais si vous avez d'autres animaux pour le désennuyer, c’est l'idéal. Lorsque vous ne serez pas à la maison, il faudra une cage puisque vous ne pourrez pas les sortir à l'extérieur durant cette période. Celle ne doit pas être trop grande, autrement votre chien fera ses besoins à l’intérieur. Il doit seulement avoir l'espace nécessaire pour se reposer. La cage est primordiale, sinon il fera un déluge ! Une cour clôturée est aussi essentielle et il ne doit pas être en mesure de la grimper. D'ailleurs, j'ai certains Basenjis qui sont de vrais singes, ils escaladent tout ce que je bâtis comme clôture! Heureusement, ce ne sont que deux Basenjis sur toute ma meute. Donc, si vous construisez une clôture, assurez-vous de la faire assez haute pour ne pas devoir la recommencer.

Le Basenji court très vite, comme une gazelle... S’il ne veut pas se laisser attraper, vous allez courir longtemps !! Pour lui, c'est un jeu ! Durant leur première année, il écoute plutôt bien et il vous suivra comme un petit chien de poche. C’est plutôt à partir de l'âge de 7,8 mois que ça se gâte, car étant plus confiant, il veut pousser plus loin sa curiosité. D’ailleurs, il peut s’avérer dangereux s’il aperçoit un oiseau ou un écureuil, car il se fout alors complètement du maître et se met à leur poursuite. Il ne faut pas oublier qu’à l’origine, le Basenji était un chien de chasse ! Le Basenji ne craint d’ailleurs pas les voitures, les tout-terrains, les motos et tout ce qui a un moteur. Il adore ça, même qu’il court après ceux-ci ! Raison de plus pour ne jamais les laisser en liberté sans laisse ni clôture. Un incident arrive tellement vite !

La pluie... ah, la pluie !! Le Basenji déteste la pluie et le froid. Croyez-moi, il peut sentir la température avant même qu'il ne sorte du lit et une fois adulte, il peut retenir son pipi jusqu'à ce qu'il fasse beau... Il restera le plus longtemps possible en dessous des couvertures et c'est vous qui allez devoir le sortir de force (ou presque) à l’extérieur pour ses besoins. Il aime bien s'asseoir en hauteur pour pouvoir voir son petit monde, un peu comme le ferait le chat. Il fait son toilettage lui-même, à la moindre petite goutte d'eau ou de saleté. Une vraie poule de luxe !! S’il y a un trou d'eau ou de bouette devant lui, la majorité des Basenjis le contournera pour ne pas se salir les pattes. La plupart des Basenjis n'aime pas l'eau : il ne sautera de lui-même dans la piscine ou dans un lac.Par contre, il ira avec vous en bateau et en canot sans hésitation. Ce chien voudra toujours être avec vous. Si vous êtes à l'extérieur, il y sera. Si vous êtes à l'intérieur, il y sera aussi. Bref, il vous suivra partout !

Selon moi, le plus grand défi avec le Basenji est l'apprentissage de la propreté. Au début, il est impératif de l’accompagner à l'extérieur à tout moment, et surtout par temps froid ou pluvieux! Sinon, il aura tendance à vouloir faire ses besoins dans le confort de la maison et ce, à votre insu. Pour réduire le risque d’incidents, il ne faut pas lui laisser de l’eau et de la nourriture à volonté, puisque comme un bébé, il ne contrôle pas bien sa vessie. Vous devrez d’ailleurs le sortir immédiatement après l’avoir nourri, d'où l'importance de contrôler son alimentation. En le sortant plus fréquemment au début et en privilégiant une constance avec votre chien, vous risquez d’avoir moins de mauvaises surprises par la suite.Pour être honnête avec vous, je ne connais pas un seul maître de basenji que leur chien on pas déjà fait pipi au lit..Quoi ? hé oui vous avez bien lu :P c'est typique de la race.Un beau lit douillet et très absorbant ..quelle bonne idée mon maître ne le verras pas et pourquoi me retenir ;O!!!Donc on doit toujours fermer les portes de chambres, quand il n'est pas sur surveillance,surtout bébé jusqu'à temps nous pouvons lui faire confiance.Les trois premiers mois après le départ du chiot est le plus important ..dites vous, plus de temps vous lui consacrerai pour l'apprentissage, plutôt il sera propre et tout le monde sera heureux! Sortez avec votre chiot à l'extérieur,encouragez le,récompensez le et vous verrai les progrès et vous pourrez en être fière par la suite.


Tous les chiens ont besoin de mordiller un os pour leurs gencives. Lorsque le Basenji mord pour démolir, c'est soit qu'il est énervé, qu'il s'ennuie ou alors par vengeance. Faites de sa cage l'endroit où il dort et lorsque vous ne pouvez pas vous en occuper. S’il doit rester seul pour plusieurs heures vous êtes mieux de le laisser dans sa cage pour éviter une mauvaise surprise à votre retour. Croyez-moi, je sais de quoi je parle... Leur point fort est de manger des mouchoirs, des couches, des sous-vêtements, costumes de bain... bref tout ce qui est odorant. Il mangera tout et il le trouvera assez facilement grâce à son odorat particulièrement fin. De plus, il peut dépouiller les toutous et les coussins en deux minutes !! Procurez-vous des os, mais trop c'est comme pas assez : un seul à la fois ! Quand il a fini de gruger, vous le rangez pour ne pas qu'il prenne son os pour acquis. Depuis mon premier Basenji, je suis plus ordonnée et grâce à eux, la maison est plus rangée !!!! Il ne faut pas oublier que tout ce qui est mentionné dans ce paragraphe, c'est principalement durant la phase de 0-18 mois. Ce n'est pas tous les Basenjis qui feront plein de dégâts, tout part de l'éducation du chiot, d’une bonne organisation et d’une routine bien établie. Il suffit d’être plus têtu que votre chien et le tour est joué!

En vieillissant, vous pourrez faire davantage confiance à votre Basenji et le laisser libre dans la maison. Habituellement, une fois adulte, vous n'aurez plus aucun problème. Bien que détestables à leurs heures, on les aime comme ils sont. Ils sont si particuliers, drôles, amusants, affectueux, que nous craquons tous et nous oublions vite les mauvais coups qu'ils nous ont fait vivre ou nous réservent. Ils se montrent charmants et sont si faciles à pardonner, et ils le savent tellement !! Ils ont de très belles qualités, mais un chien parfait, ça n'existe pas !! Leur plus gros défaut : ce sont des têtes de mules. Eh oui ! Vous allez devoir répéter et répéter sans arrêt, je vous le garantis ! Nous devons s’armer de patience avec eux, surtout dans leur première année de vie. Voyez-le comme un défi et si vous réussissez avec lui, vous pourrez en être fier. N'oubliez pas que mon premier chien est justement le Basenji et qu'aujourd’hui j'en possède plus d'un ! Donc si j'en ai été capable, vous le serez aussi.

En résumé, voici le Basenji ! Après cette lecture, si vous avez toujours envie de vous procurer cette race si fascinante, pour le meilleur et pour le pire, alors je vous invite à entamer vos démarches pour en adopter un ! Et si à l’inverse, je vous ai un peu découragé et que vous doutez, ou que vous ne vous sentez pas encore tout à fait prêt, prenez le temps de bien y réfléchir, car l’adoption d’un Basenji est un engagement pouvant mener jusqu’à une quinzaine d’années de vie commune !

Suite à cette lecture, si vous avez des questions, n'hésitez surtout pas à me contacter !

Bonne découverte !

KafrikaBasenji©2017
Créer un site avec WebSelf